Margaux 2016 – Confidences de Prieuré-Lichine

35,10

Parfois capricieuse, toujours généreuse, la météo aura cette année
encore joué les trublions dans un scénario palpitant au dénouement
grandiose. L’hiver 15-16 a été plutôt doux et généreux en eau. Le
printemps, dans les moyennes décennales en terme de températures et
de précipitations, permet une pousse régulière de la vigne avec une
pression cryptogamique importante. La vigilance et la réactivité des
équipes garantissent la protection du vignoble contre la pression forte
du mildiou, et plus spécifiquement cette année de l’oïdium.
Le mois de juin connaît un épisode pluvieux significatif sans
conséquence pour la oraison. Il faudra attendre le 13
septembre, soit 2 mois pleins, pour retrouver un tel volume de
précipitations.
En effet, avec juillet et août très secs (-80% d’eau), les raisins
grossissent peu et la véraison se fait languissante. Les terroirs
graveleux, particulièrement drainants, vont montrer des
symptômes de stress hydrique fort, préoccupant pour la récolte
voire la pérennité des jeunes vignes.
Le 13 septembre arrive un orage espéré et redouté : 40 mm, une
aubaine pour relancer nos vignes. Deux autres épisodes
pluvieux vont permettre d’amener des raisins juteux à maturité,
en laissant chaque secteur exprimer tout son potentiel. Les
Vinifications se déroulent sereinement, dévoilant des couleurs
exceptionnelles et des degrés alcooliques raisonnables.
Les vins sont équilibrés, denses et élégants avec une acidité
légèrement supérieure à 2015, gage d’un potentiel de
vieillissement harmonieux.

Château prieuré-Lichine

7 en stock

Margaux 2016 – Confidences de Prieuré-Lichine

35,10